regisgerard.com... La pche sur toute la ligne -> Retour  la page d'accueil

Afficher la zapette des mises  jour de regisgerard.com !

RegisGerard - La pche sur toute la ligne

Les techniques :
Mouche
	articles
	dossiers
Carnassier
	articles
	dossiers
Salmonids
	articles
	dossiers
Carpe
	articles
	dossiers
Coup
	articles
	dossiers rgis grard la pche en eau douce Initiation
	Poissons
	Techniques
	Montages
	Gestes
	Conseils rgis grard la pche en eau douce Coin des Experts rgis grard la pche en eau douce Test Produits rgis grard la pche en eau douce Bons Coins rgis grard la pche en eau douce Histoires rgis grard la pche en eau douce Dernire Minute
English / Hrvatski tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Coup de Gueule
Coup de Coeur tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Vos Annonces tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Vos Belles Prises tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Vos Questions tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Forum tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Salons tous les poissons d'eau douces avec rgis grard Boutique
 

CHEVAINE

Poisson > CHEVAINE
Grégaire, le chevaine vit en banc composé de plusieurs dizaines d’individus, les gros sujets deviennent souvent solitaires.

Leuciscus cephalus - Linné, 1758
Famille des Cyprinidés
   

Description

Le chevaine possède un corps puissant, de forme fuselé, adapté à la nage même dans les courants soutenus. Il est recouvert de grandes écailles marquées d’un liseré noir. La tête, massive et robuste, se termine par un museau rond qui surmonte une bouche largement fendue, dépourvue de barbillons. La nageoire caudale est large et échancrée, les ventrales se situent à l’aplomb de la dorsale.
Sa coloration varie selon les eaux dans lesquelles il vit. Généralement, le dos est brunâtre, les flancs recouverts de reflets métalliques, la face ventrale est blanche. Les nageoires sont grisâtres, exceptées l’anale et les pelviennes rouge-orangées. Le liseré sombre qui marque les bords libres de la dorsale et de la caudale fait reconnaître le chevaine même de très loin.
   

Habitat et mœurs

Le chevaine possède une remarquable capacité d’adaptation aux milieux assez larges, aussi bien au niveau de sa reproduction que du choix de son habitat, il a su résister et survivre là où tant d’espèces ont régressé... C’est un habitant des eaux courantes, fraîches mais non froides. On le rencontre dans la partie moyenne des rivières, de la zone à brème à la zone à truite. A l’exception des étangs et mares où il est absents car dans l’impossibilité de se reproduire, il peut vivre également dans les canaux, dans les lacs et sablières... dans la mesure où tous ces types d’eau communiquent avec une rivière.
En hiver, le chevaine s’installe dans les zones calmes à proximité des courants, le long des berges creuses, dans les remous lents et puissants, en amont des fosses... Au printemps, il passe et repasse dans tous les secteurs où se développe la végétation aquatique, peu profonds au courant agité, et partout où les insectes sont nombreux… En été, il se met aux aguets proche de la surface, le plus souvent à l’ombre et il est prêt à avaler tout rond toute sorte de friandises... En automne, les remous et obstacles immergés lui permettent sans trop d’efforts de passer la plus grande partie de la journée à s’alimenter.
   

Régime alimentaire

Le chevaine est capable d’identifier de très loin la moindre effluve de nourriture... Tout intéresse ce grand opportuniste au régime alimentaire extrêmement varié : mollusques, crustacés, alevins, têtards, larves diverses, insectes aquatiques et terrestres, débris végétaux et organiques, mousse, algues, fruits tombés accidentellement des arbres… Mais cet appétit féroce ne l’empêche de demeurer à tout moment particulièrement méfiant.
   

Reproduction

La maturité sexuelle est atteinte chez les mâles à l’âge de 4 ans et chez les femelles à l’âge de 5 ans. La reproduction se déroule entre avril et juin, lorsque la température de l’eau atteint 15°C, dans des zones peu profondes, bien oxygénées, à fond propre.
Durant cette période, le mâle arbore des couleurs plus vives et comme la majorité des cyprinidés, se couvre de boutons de noce sur la tête et le corps. La femelle libère de 20.000 à 200.000 ovules qui, fécondées, adhèrent aux graviers. L’incubation dure une semaine. La croissance est assez rapide.
   

Noms étrangers

Chub (anglais), Döbel (allemand), cavedano (italien), cacho (espagnol), klen (croate).

   

Durée de vie : en moyenne 10 ans, jusqu’à 15 ans
Taille : en moyenne 30 cm, jusqu’à 70 cm
Poids : en moyenne 500 g, jusqu’à 6 kg

Revenir ...

 [ Precedente   |  Accueil  |  Poissons   | Plan du site  |  Droits reserves   |  Mentions legales   |  Qui sommes-nous   |  Nos activites   |  Contact